Le Nord de l'Amérique du Nord

avant la Baie d'Hudson

Cette image montre le craton qui s'étend du Sud de l'Amérique du Nord, jusqu'au Groenland.

Quasiment au centre se trouve la Baie d'Hudson.

 

L’âge estimé de ce craton est compris entre 1.7 et 3 milliards d'années.

L'image suivante est capturée via Google Earth mais les parties émergées ont été "remise à leurs places.

Un travail plus fin permettrait encore de diminuer l'espace entre les petites iles, mais le but recherché était de montrer que cette région faisait partie d'un seul et même continent.

North_america_craton_nps.jpg
Nord_Amerique_du_Nord_reconstituée.jpg
Nord_Amerique_du_Nord_reconstituée_plus

Vue de l’ensemble des impacts subi par la région Nord de l’Amérique. Tous ne sont pas contemporain de celui de la Baie d’Hudson, mais ils ont participé à la dérive des terres émergées de cette partie de la planète, sans que la théorie des plaques tectonique soit invoquée.

La vue précédente montre le Groenland attaché à l’Amérique du Nord. La reconstitution n’est pas parfaite, un travail plus fin permettrait de rapprocher encore toutes les iles du Nord-Ouest.

Néanmoins, il est évidant que toutes ces terres émergées faisaient partie intégrante du continent Nord-américain avant qu’un événement les dissocie.

Malheureusement, la plupart de la communauté scientifiques essaie d’attribuer à ce qu’ils constatent ou voient, un effet de la tectonique des plaques, quittent à émettre des théories très peu convaincantes :

« La plaque du Groenland est une plaque tectonique hypothétique du Groenland. Elle serait délimitée à l'Ouest par le détroit de Nares, siège probable d'une faille transformante, au Sud-Ouest par la faille transformante de l'Ungava, située sous le détroit de Davis, au Sud-Est par la dorsale médio-atlantique1,2 et au Nord-Est par la dorsale de Gakkel. La frontière Nord-Ouest est toujours incertaine. Des scientifiques danois pensent qu'elle s'étend le long de la dorsale de Lomonossov3. »

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Plaque_du_Groenland

La réalité est beaucoup plus simple : le Nord de ce continent à fait l’objet d’un ensemble d’impact de météorites.

Cet ensemble provient certainement d’un bolide qui s’est fracturé peu avant le contact avec le sol. Le plus gros élément a créé la baie d’Hudson.

« La raison en est qu'elle a été formée lors de la dernière glaciation par rabotage du bouclier canadien précambrien par les glaciers »

« En observant bien la forme de la baie, on peut remarquer que la partie sud-est de la baie d'Hudson est constituée d'un demi-cercle dont le centre est situé au nord des îles Belcher7. Bien qu'aucune preuve ne l'étaie, une hypothèse avancée est que cette forme, nommée Nastapoka, indiquerait la présence de l'un des plus grands cratères d'impact météoritiques du monde avec un diamètre de 456 km et âgé d'environ 2 milliards d'années. »

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Baie_d%27Hudson

Comme le suggère certains scientifiques, il y a bien un cratère de 456 km, mais il s’agit d’un cratère secondaire. Le principal fait quant à lui, environ 950 km de diamètre.

La région d’Isua, au Groenland, fait actuellement l’objet de recherche approfondit compte tenue qu’elles sont dans les plus vielles delà planète, mais avant que le rift lié à l’astroblème de la baie d’Hudson, ces terres état en contact avec celle de l’autre coté de la Mer du Labrador : région d’Emily Harbour à Black Tickle.

D’après ces sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mer_du_Labrador , «  La mer du Labrador s'est constituée par un écartement progressif des fonds marins, le processus a débuté il y a environ 61 millions d'années pour cesser il y a 40 millions d'années. » , soit 920 km en 20 millions d’années et donne une dérive annuelle moyenne de 4.6 cm/an. Wikipédia donne une date de 69 millions d’année comme date de départ.

Entre ces deux dates, il y a l’événement qui a donné l’extinction des dinosaures ( 65-66 millions d’années )

Compte tenu de la taille de l’évènement de la Baie d’Hudson, celle-ci est une bien meilleure candidate que le petit cratère de Chicxulub.

Du coté géologique

Cette image montrant le Nord de l'Amérique du Nord montre parfaitement le trou circulaire laissé par l'impact qui a créé la Baie d'Hudson.

Le craton est bien visible et l'éclatement de la partie Nord suite à cet évènement montre la direction de l'astéroïde : Sud-Ouest.

Dommage que le Groenland ne soit pas sur cette carte.

Aomalies gravitationnelles Amerique du N
Bouclier Nord Americain.jpg

Sur ce géoïde, l’astroblème de la baie d’Hudson a laissé une anomalies gravitationnelle flagrante. La puissance de l’impact principal et de ses gros fragments, sont à l’origine de la dérive du Groenland et de l’ensemble des iles associées.

Astroblémes_avec_points_zéro_H1.jpg
Amérique_du_Nord_Le_Créateur_rouge_plu

La forme de ces créateurs se retrouve sur toutes les terres émergées. Elles ont toutes la même silhouette avec des débordements magmatiques aux points zéro.

Le craton Nord-américain fait bien parti de ce type d’évènement, mais l’impact de la Baie d’Hudson a eu suffisamment d’énergie pour le fracturer.

https://www.anomalies-terrestres.com/les-createurs

Astroblémes_avec_points_zéro_AU1.jpg
Astroblémes_avec_points_zéro_AU2.jpg
Astroblémes_avec_points_zéro_AN1.jpg

Conclusions :

Les météorites et comètes sont à l’origine de la création de notre planète, mais ils sont aussi les créateurs de nos continents, de leurs dérives, et de leur transformation, voir disparition.

Le Groenland, d’après les études de la communauté scientifiques, c’est séparé du continent américain, il y a 61 à 69 millions d’années selon les études. Les impacts de la Baie d’Hudson sont des biens meilleurs candidats à la disparition des dinosaures que le petit astroblème de Chicxulub.

Version 1.00 du 31 Octobre 2020