Madagascar, son cratère

Madagascar_et_Mascareignes_et_son_cratè
Cratére_de_Madagascar.jpg

L'image ci-dessus est une synthèse du jumelage de l’image des anomalies gravitationnelles de cette région et de la vue par satellite capturée vie Google Earth. Il s'agit de la position actuelle de Madagascar.

Anomalie gravitationnelle à partir de l’image partielle du fichier " GeoidHDlines.0950.tif », (Source :https://svs.gsfc.nasa.gov/vis/a000000/a003600/a003655/frames/1920x1080_16x9_60p/Lines/).

1 ) La Partie Nord : La Tête

Les photos reconstituées de la partie Nord de Madagascar dans le plateau de Mascareignes et de Madagascar dans le plateau sont concluantes :

  • La « tête » s’emboite parfaitement dans la partie Ouest du plateau.

Madagascar et Mascareignes Nord.jpg
Madagascar et Mascareignes Nord et cercl
  • L’arc orange au Nord-Ouest du montage indique la continuité sans équivoque entre l’ancien plateau continental et Madagascar

  • Le cercle jaune indique la concordance parfaite entre la Baie Helodrano Antongila ( Détail reconstitué ci-après )

  • Le cercle rouge entoure un astroblème sous-marin d’une centaine de km au Sud Est des Seychelles.

Madagascar_avec_la_cote_coté_impact_rou
  • Ce montage est fait avec la partie continentale en transparence à 60%.

  • L'ajustement fin du cratère rouge et de la partie en concordance du Nord Est de Madagascar nous donne des indications importantes :

  • ·        La partie du plateau qui était dans la Baie Helodrano Antongila est de dimension adaptée à la Baie

  • ·        La partie continentale était présente lors de l'impact, la dérive ne s'est faite qu'après cette formation.

  • ·        La partie sous continentale "mémorise" les déformations et les restitue une fois la croute continentale dérivée.

  • ·        Le plateau continental est suffisamment souple pour plier et rester sur place même dans une baie.

  • ·        La croute terrestre peut dérivée en abandonnant la partie basse de sa lithosphère.

Conclusion : La synchronisation des peut éléments : formes, dimensions, détails et motifs ( Arc orange, astroblème rouge avec trace sur la cote ) et les enseignements sur le comportement possible des différentes couches de la lithosphère ouvre des nouvelles possibilités d’investigation et d’analyse pour mieux comprendre notre planète.

2) Madagascar et Mascareignes

Madagascar et Mascareignes.jpg
Madagascar_à_sa_place_avant.jpg

Madagascar et le plateau de Mascareignes sont complémentaire. La partie Sud de Mascareignes n'a pas été retouchée sur ce montage, il correspond au plateau continental du Nord de Madagascar.

Conclusion : Les deux éléments, dans leur intégralité, corrobore le premier point : ils ne faisaient qu'un.

3) Le cratère de Madagascar

Madagascar_et_Mascareignes_et_son_cratè
Madagascar_et_Mascareignes_et_son_cratè
Madagascar_et_Mascareignes_et_son_cratè

Sur ces trois montages, nous avons la position de Madagascar par rapport à la trace du cratère sous forme d'anomalie gravitationnelle, la position de l'île lors de l'impact, nous pouvons une fois de plus constater que la côte Nord-ouest de Madagascar présente bien la trace du bord du cratère sur une longueur d'environ 770 km. La dernière image matérialise les éjectas et autres traces laissées par cet évènement.

Anomalie gravitationnelle à partir de l’image partielle du fichier « GeoidHDlines.0950.tif », (Source :https://svs.gsfc.nasa.gov/vis/a000000/a003600/a003655/frames/1920x1080_16x9_60p/Lines/).

Conclusion : Cet astroblème d'environ 1000 km de diamètre n'est plus visible que la cote Nord-Ouest de l'île et d'images révélant des anomalies gravitationnelles. Mains néanmoins, il existe bien un impact qui a laissé ces traces.

L’anneau central a un diamètre d’environ 280 km. L’impacteur devait faire une centaine de kilomètres de diamètre, un angle de 80°, une vitesse de 17 km/s et une densité de 3000kg/m³.

Ces caractéristiques correspondent a ce qu’un simulateur donnera pour avoir les résultats constatés sur l’anomalie gravitationnelle : cratère complexe avec présence d’un anneau central et d'un anneau extérieur d’environ 980 km.

Source : https://impact.ese.ic.ac.uk/ImpactEarth/ImpactEffects/

Les îles Comores, Mayotte, Glorieuses sont sur le bord du cratère. La dispersion visible donne une arrivée par le Nord-Ouest du bolide.

Clin d'oeil 3.png

4) Un morceau de l'impacteur ?

Météorite_de_Madagascar.jpg

Un morceau de la météorite est resté en surface dans la réserve d’Ankarana. La partie visible est d’environ 40 km par 10.

Bien visible sur cette vue en 3D.

Conclusion :

Cet objet massif et de très grande taille dénote dans ce paysage :

- Couleur comme un caillou qui aurai "noirci".

- Aspect de sa surface présentant de nombreuses rayures relativement parallèles.

- Partiellement enfoncé ( nous ne voyons que la partie "iceberg" ). Sa position donne l'impression que celui venait de l'Ouest, même direction que la météorite qui a créé le cratère.

- Sa position géographique est en correspondance avec les autres traces visible sur l'image précédente.

​Un carottage devrait pouvoir lever le doute sur sa composition et origine.

Conclusion générale :

Madagascar et son plateau continental se sont bien séparés suite à un important impact de météorite.

La position de l'ile par rapport à l'Afrique lors du choc, ne peut être précisé avec exactitude, la datation de l'évènement n'est qu’approximatif. Compte tenu que l’ex plateau continental de Madagascar ( Le Plateau de Mascareignes ) et l’île sont distant à ce jour, d’environ 1100 km, un écartement de 20 à 75 mm/an donnerai une date d’impact datant comprise entre 15 et 50 millions d’années.

De cette étude, nous pouvons conclure que des dérives de croûte terrestre de taille "modeste" peuvent se produire sans que la théorie de la tectonique des plaques comme le voit la communauté scientifique actuellement, soit à l’origine de ces mouvements.

Des exemples très près de chez nous confirment que des dérives de "petits continents" sont bien les conséquences d'impacts de météorites.

Je pense que vous avez reconnu cette région du globe. Beaucoup d'entre nous y habitons.

 Vous y verrez la trace d'au moins trois impacts responsable de la géographie d'aujourd’hui.

​​

Pour ceux qui veulent plus d'information, un petit message via anomalies-terrestres@orange.fr

Clin d'oeil 3.png
Angleterre__Irlande_et_France_version_cr

Version 1.01 du 13 Septembre 2020